Team Building en 4 points

Team Building en 4 points

team building

En période de distances forcées, imposées par les circonstances c’est le moment de travailler aussi sur l’équipe, soit en préparant des activités de dé-confinement, soit en s’appuyant sur notre vaste expérience du collaboratif à distance.

1. Pourquoi faire un team building en entreprise ? ÉLAN COLLECTIF

Le succès de l’équipe ne repose pas uniquement sur les procédures et une bonne répartition des rôles. Non c’est d’abord dans les épreuves partagées et dans les émotions que se bâtissent les grandes équipes. L’objectif du team building, c’est justement d’initier ou de renforcer cet élan collectif source de motivation, de confiance et d’entraide naturelle. Et l’art du team building c’est de réussir cette étape dans le contexte de l’entreprise.

2. Quels sont les objectifs du team building professionnel ? LIEN – SENS – LEADERSHIP

Avec un team building réussi, vous observez une véritable métamorphose. Il y a un avant et un après ce rendez-vous de l’équipe. Et pour dire que le team building est un succès, il faudra observer une évolution remarquable de l’élan collectif.

Nous distinguons trois niveaux d’investissement répondant à trois objectifs complémentaires.

Le premier objectif du team-building : le lien

C’est de partager une expérience joyeuse et fondatrice dans le contexte de l’entreprise. Les liens entre les participants sont renforcés et associés à un moment de qualité. Cet objectif se suffit à lui-même et bien le réussir apporte déjà beaucoup en termes de dynamique et de cohésion. C’est le team building de base qui repose sur des activités ludiques, de découverte et de bien-être partagé. C’est le team building de la rencontre vraie, non pas par mail ou sur les réseaux sociaux mais autour d’une table ou dans la nature. Cette rencontre réelle contribue à l’amélioration des relations professionnelles et à des échanges plus ouverts entre collègues. Pour certain cette étape est difficile ou inappropriée, elle risque de sortir des codes acceptés. Tout l’art consiste donc à sortir du cadre habituel en restant professionnel et en respectant chacun.

Le deuxième objectif du team-building : le sens partagé

Un groupe enthousiaste qui a envie de faire quelque chose ensemble dans l’environnement professionnel et qui connait sa mission, c’est déjà une très belle base de travail et de bien-être. Si en plus ce groupe partage une intelligence collective de son environnement, il devient une équipe. C’est le deuxième objectif possible pour un team building : que les collaborateurs fassent sens de leur environnement et sachent prendre ensemble les décisions qui leurs incombent. La préparation et les séquences créatives vont permettre aux participants de répondre ensemble aux questions basiques : Quelle vision du succès ? Quels grands choix (feuille de route) pour construire ce succès ? Quels premiers pas pour enclencher le projet ?

Le troisième objectif du team-building : le leadership collectif

Un team building peut aussi contribuer au développement maitrisé de l’impact collectif d’une équipe sur son environnement. C’est le travail sur le leadership collectif. En s’appuyant sur les 19 compétences dont la recherche ZENGER FOLKMAN montre qu’elles ont le plus d’impact sur la performance vous pouvez monter un parcours d’entrainement de l’équipe. Le parcours aura pour objectif de travailler en équipe sur chaque étape clé : feedback 360 pour chaque participants, codéveloppement, pair-coaching, nouveau feedback et retour d’expérience.

L’objectif du feedback sera double : mieux cibler les compétences que l’équipe doit développer et renforcer la connaissance mutuelle. En effet, toutes les recherches montrent qu’un des leviers décisifs de la performance d’équipe repose sur la capacité à recevoir et à donner du feedback individuellement et collectivement.

Par cette pratique, les équipes contribueront à relever un défi majeur, celui de la transmission des informations et des savoir-faire.

3. Comment mettre en place un team building ? PRÉPARATION – COLT

Le succès du team building en entreprise est conditionné par la préparation.

C comme COLLABORATEURS : qui inviter et qui va participer à la préparation ?

O comme OBJECTIF : renforcer les liens entre les participants ? Partager plus de sens et s’approprier un nouveau plan de route ? Franchir une étape en matière de leadership d’une équipe ? les trois ?

L comme LONGUEUR : quel est l’investissement, quelle durée consacrer au team building ? Un jour loin du bureau ? Une semaine autour d’une aventure commune ? 18 mois à travers un parcours de développement du leadership rythmé par des team buildings ?

T comme TIMING : c’est quand le bon moment ? Quand une nouvelle équipe est mise en place, quand vous prenez la direction d’une organisation, quand le manque d’énergie ou le défaut de créativité pénalise un service, quand l’opportunité d’un projet ambitieux nécessite une forte montée en puissance d’un groupe de collaborateurs.

Quand vous avez répondu aux questions de COLT, vous pouvez commencer la préparation sur le fond (interviews et travail de fond) et sur l’organisation pratique (c’est souvent ce qui va faire la différence).

4. Quelles activités pour un team building ? CONVIVIALITÉ – CRÉATIVITÉ

Paris ou province, ville ou campagne, dans l’entreprise ou à l’extérieur, prenez le temps de choisir le lieu qui convient à vos activités. Il est possible d’organiser un séminaire très créatif avec peu de moyens mais il est très difficile de partager une vision enthousiasmante dans une salle aveugle et mal oxygénée.

Les activités proposées sont en lien avec l’objectif et le lieu. Ce qui compte avant-tout, c’est la place donnée aux participants, ce que les activités leurs permettent de vivre vraiment bien … Une soirée d’entreprise qui permet l’échange, une chasse au trésor, à condition qu’il y ait une vraie chasse au trésor où les équipes peuvent faire preuve de créativité … et de convivialité. Un escape game, suffisamment intéressant, riche en production d’idées et que certaines équipes vont pouvoir vraiment réussir. Des activités de découverte et d’émotion renforçant les liens sur la base de découvertes communes (chant, théâtre, danse, musique, artisanat, sport) avec de vrais professionnels formés pour permettre aux participants de réussir quelque chose qu’ils n’avaient pas encore réussi et en toute sécurité. Des activités festives où chacun peut trouver sa place d’acteur et pas seulement de consommateur. Une sélection précise et limitée est nécessaire, en effet l’organisation de l’activité doit laisser un peu d’air aux participants, c’est là que ça se joue !

Pour assurer le développement d’un véritable esprit d’équipe et travailler sur la cohésion, il faut pouvoir aussi proposer des exercices créatifs pour produire des idées et des solutions : exercices métaphoriques, débats, productions d’idées, résolution de problèmes. Ce choix correspond à des besoins identifiés dans la phase de préparation. Ces activités sont indispensables pour maitriser l’atteinte des objectifs de niveau 2 et 3 (SENS, LEADERSHIP). Idéalement un bon team building bénéficie d’une facilitation professionnelle. Cette facilitation apporte la liberté d’une personne garantissant l’éthique et la sécurité des activités. Une facilitation de bon niveau prend en compte les enjeux des participants et de l’entreprise et garantit cohérence et cohésion. Enfin dans les team-buildings de niveau 2 ou 3, la mise à disposition de quelques outils que les participants peuvent s’approprier est un plus, pour le niveau 1 un objet de mémoire (bel objet, photo de groupe, production du groupe) associé aux émotions vécues remplit parfaitement l’objectif.

 

Par Philippe Cosson